De bien belles rencontres

Un texte publié aujourd’hui sur BH Info par Zehra Dreca-Sikias m’a touché. Ma première rencontre avec Zehra remonte à 1996, à Sarajevo. Après avoir vécu la guerre et le siège de sa ville, Zehra voulait étudier le journalisme en France. Quelques mois plus tard, Zehra a pu intégrer l’ESJ Lille. Depuis, elle a fait du chemin, beaucoup de chemin même. Pourtant ce cri de colère qu’elle partage sur le site qu’elle a créé, est un un terrible constat de notre échec en Bosnie-Herzégovine. Pas le sien : le nôtre. Echec collectif des Bosniens mais aussi bien sûr de la « communauté internationale ».

Depuis une trentaine d’années, j’ai eu la chance de découvrir, voire d’accompagner, pas mal de jeunes journalistes ou apprentis journalistes. Il y a eu beaucoup de belles rencontres, comme celle que j’évoque ci-dessus avec Zehra. Je voudrais dire ici que ces moments, ces morceaux de vie, ont fortement marqué mon parcours professionnel. Certains de ces jeunes – qui le sont moins aujourd’hui – sont devenus des amis. Pour certains, j’ai été leur « professeur » (c’est eux qui emploient ce terme, jamais moi), mais pour la plupart je n’ai été qu’un passeur, un médiateur. J’étais là pour leur indiquer une voie possible. Libre à eux de la suivre ou pas. Et lorsqu’on se préoccupe à la fois de formation au journalisme et de coopération internationale, quoi de plus vivifiant que de croiser la route d’un(e) futur(e) journaliste et de cheminer ensemble un moment ? Continuer de lire « De bien belles rencontres »